En coulisses, Aubry et Hollande enterrent la hache de guerre

le
1
Martine Aubry et François hollande lors des journées parlementaires du Parti socialiste.
Martine Aubry et François hollande lors des journées parlementaires du Parti socialiste.

À huit mois de l'élection présidentielle, une question agite la gauche et surtout les socialistes : mais que va faire Martine Aubry ? Si la maire de Lille a assuré qu'elle ne serait pas candidate à la primaire de la gauche, elle n'a pas encore confié qui elle soutiendrait en vue de l'élection de 2017. Pourtant à l'Élysée, on en est persuadé : Martine Aubry roulera pour François Hollande. C'est du moins ce que rapportent les sites de RTL et du Monde. Dans les colonnes du journal du soir, un proche du chef de l'État affirme même que "dans le climat actuel, Aubry est convaincue que le seul qui peut porter les choses, c'est Hollande".

Pourtant, les relations entre le président et l'ex-première secrétaire du PS n'ont pas toujours été au beau fixe. Martine Aubry a longtemps multiplié les tacles à l'encontre du gouvernement, critiquant vertement la déchéance de nationalité - finalement abandonnée par le gouvernement - ou encore le passage en force de la loi travail. Dans une tribune publiée le 24 février dernier dans le Monde, la maire de Lille ne s'était pas gênée pour tirer à boulets rouges sur le chef de l'État ainsi que sur le Premier ministre.

Un pacte avec la maire de Lille ?

Mais visiblement, en coulisses, le président tenterait d'apaiser les choses. "Pacifier, créer un climat de rassemblement maximum : voilà comment, au PS, on appelle pudiquement le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 3 mois

    pour conserver leur place