En Côte d'Ivoire, les pro-Ouattara investissent la ville de Yamoussoukro

le
0
Les forces favorables au président élu contrôleraient les deux tiers du pays.

Envoyé spécial à Abidjan

Alors qu'à New York l'ONU impose de nouvelles sanctions contre Laurent Gbagbo et exige son départ, l'offensive lancée lundi par les forces fidèles à Alassane Ouattara prend peu à peu des airs d'une marche victorieuse. Mercredi, les colonnes des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI), l'armée du président élu, composée pour l'essentiel des hommes de l'ancienne rébellion, progressaient sur deux fronts.

«Nous tenons entièrement Yamoussoukro», et «nous contrôlons les deux tiers du pays », affirmait-on dans l'entourage du président élu. Si la seconde affirmation semblait encore optimiste, les gains pour les forces républicaines semblaient néanmoins évidents. En quelques heures, deux verrous ouvrant la route vers Abidjan, qui étaient contrôlés par Laurent Gbagbo depuis les premières heures de la rébellion en septembre 2002, ont sauté. Au nord, la brigade Tigre du commandant Chérif Oussman, partie à l'aube de Bouaké, la «c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant