En Côte d'Ivoire, Laurent Gbagbo joue la montre

le
0
Une nouvelle médiation africaine va tenter de résoudre la crise politique qui a déjà fait près de 200 morts, selon les Nations unies.

De notre envoyé spécial à Abidjan

Abidjan a commencé l'année dans un silence inquiétant. Dimanche est normalement ici un jour très animé, où les Ivoiriens font leurs courses pour la semaine. Or, ce wee-end, les rues de la capitale étaient pratiquement désertes, car les gens avaient préféré ne pas sortir de chez eux.

Dans le quartier de Cocody, on circulait avec une facilité déconcertante. Pas le moindre «patriote» (jeune militant pro-Gbagbo) n'était présent aux barrages qui avaient été dressés la semaine dernière à l'appel du «général de la rue» Charles Blé Goudé, pour faire obstacle à la marche des partisans d'Alassane Ouattara vers le siège de la RTI (radio télévision ivoirienne).

Constitués de cabines téléphoniques renversées et de matériel de construction volé sur les chantiers, ces barrages se traversaient comme de simples chicanes. En passant devant un ensemble de HLM pouilleux, dont le nom officiel est la «Cité rouge», notre chauffeur nou

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant