En Corse, le FLNC menace de reprendre les armes

le
0
La tension continue à monter dans l'île. Au deuxième jour de sa visite en Corse, Manuel Valls a riposté en précisant qu'il n'y aura pas « de négociations sous le diktat des menaces et des bombes? ».

Le communiqué a fait l'effet d'une bombe. Dans ce texte transmis mardi à la rédaction de RCFM, le Front de libération nationale de la Corse (FLNC) se dit prêt à reprendre la lutte armée. «Soit l'État français prend la mesure de l'effet désastreux de sa gestion de la Corse depuis deux siècles et demi et il en tire toutes les conséquences, précise le document, soit il poursuit son rôle actif dans la destruction de notre peuple.» Il ajoute: «Dans ce cas, comme aux premiers jours de la lutte de Libération nationale, nous reprendrons les armes pour que la France reconnaisse nos droits nationaux.»

La menace qui survient en plein c½ur de la visite ministérielle de Manuel Valls en dit long sur le climat de violence qui règne actuellement sur l'île. Le ministre ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant