En Corse, la police technique mobilisée contre l'omerta

le
0
Face au silence qui règne en Corse, la résolution des affaires dépendent en grande partie du travail de la police technique. Manuel Valls a promis des renforts.

L'appel solennel lancé jeudi par le ministre de l'Intérieur et son homologue à la Justice pour tenter de délier les langues en Corse a été accueilli avec une pointe de scepticisme sur l'île, où la population cultive un code de l'honneur assez chatouilleux. «La lutte contre l'omerta est une rengaine entonnée depuis des années sans fournir le moindre résultat, lâche un notable sous couvert de l'anonymat. Cette culture du silence n'est pas propre à la Corse. Qui pourrait oser dire qu'ailleurs, notamment dans les cités de Paris ou de Marseille, la population collabore davantage en donnant des noms à la police? Et que dire des gens qui tournent le dos quand ils voient une agression dans le métro? Les Corses ne sont pas plus lâches que sur le continent...» «Ici, les gens se taisent par prudence car la C...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant