En Chine, on «loue» des Occidentaux pour vendre des appartements

le
0

VIDÉO - Des «agences de location» d’occidentaux s’occupent d’organiser des fêtes et soirées factices avec des blancs dans des immeubles afin de donner envie aux Chinois d’acheter. Surréaliste.

Curieuse pratique qui peut sembler surréaliste... Les promoteurs immobiliers Chinois ont trouvé une solution efficace pour vendre les logements qui demeurent vides, malgré les efforts pour les vendre. Parmi les millions de nouveaux appartements construits ces dernières années, 20% n’ont pas d’occupants, selon le New York Times. Beaucoup d’offre, et pas assez de demande. Pour remédier à cela, et donner envie aux chinois d’acheter dans un immeuble, les promoteurs organisent des soirées avec des étrangers... qui sont majoritairement blancs!

Comment trouve-t-on ces blancs qui vont jouer le jeu afin de pousser les chinois à acheter? Dans des «agences de location d’occidentaux». Incroyable. Le New York Times s’est rendu en Chine et a réalisé un documentaire (en bas de page) sur ces agences très partculières. «C’est vrai que les blancs sont assez chers, mais leur présence rend n’importe quel lieu beaucoup plus classe. Si vous n’avez pas les moyens mais que vous voulez quand même projeter une atmosphère internationale, je recommande d’utiliser des noirs. Ils ont une personnalité très ouverte, mais sont plutôt bon marché, environ 1.000 yuans (soit 145 euros)», explique dans ce documentaire une employée de l’une de ces agences.

On voit ensuite la jeune femme en action, dans son travail de recrutement, qui se déroule essentiellement dans les bars. Elle y cherche des occidentaux qui savent danser, chanter, jouer de la musique... Dans le meilleur des cas, il est aussi possible d’inventer une vie aux occidentaux recrutés, et de faire comme si ils étaient des stars locales! Exemple: Kévin, chanteur célèbre en Californie, écrit Slate. Si la pratique est de plus en plus courante, elle a toutefois bien du mal - à elle toute seule - à enrayer la chute des prix... Le stock d’appartements vides se situe surtout dans les petites villes de l’arrière-pays chinois, qui sont souvent des villes fantômes.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant