En Chine, les irréductibles de Wukan imposent la démocratie

le
0
Après s'être débarrassés des fonctionnaires du Parti communiste accusés de corruption, les villageois ont élu leurs représentants locaux.

Les habitants de Wukan savourent leur victoire. Alors qu'à Pékin, le Parlement s'apprête à se rassembler toute la semaine, les villageois de ce petit village du sud du pays se sont massivement rendus aux urnes ce week-end pour élire leurs nouveaux représentants locaux. Les élections de ce petit village de la province du Guangdong sont devenues l'emblème d'une Chine des «petites gens» capables de faire tomber de véreux officiels.

À peine plus de deux mois après la fin du bras de fer entre paysans et potentats locaux, les villageois de Wukan ont élu leur pair Lin Zulian, à la tête du comité de village avec 90% des voix. Ce même Lin Zulian qui avait mené, entre septembre et décembre dernier, la fronde contre des officiels locaux accusés d'avoir vendu illégalement des terres agricoles en versant ensuite des compensations ridicules aux paysans. Autre figure du soulèvement, Yang Semao a été élu adjoint de M. Lin. La rébellion avait débuté après la mort dans des

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant