En Chine, la campagne anticorruption bat son plein

le
0
Des têtes tombent dans le Parti communiste à la faveur de l'opération « Mains propres » lancée par le nouveau président chinois.

Les têtes tombent au sommet du pouvoir chinois, alors que la campagne anticorruption déclenchée par le président Xi Jinping bat son plein. Vendredi, le Parti a exclu Liu Tienan, l'un des principaux conseillers économiques de la nouvelle équipe, accusé d'avoir empoché «d'énormes pots-de-vin»et de mener «une vie décadente», selon les médias officiels.

Le numéro deux de la puissante Commission nationale pour la réforme et le développement a été déferré devant la justice à la suite d'une enquête interne lancée en mai, après des révélations au vitriol de sa maîtresse. Fonctionnaire de haut vol, Liu menait grand train grâce à ses 25 comptes en banque et aux nombreux pots-de-vin extorqués, notamment lors des négociations de juteux contrat énergétiques. Dans son trésor de guerre, 25 diamants, 4,5 kg d'or et de nombreux «cadeaux».

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant