En Chine, d'immenses cités vides depuis des années

le
1
Plus de vingt nouvelles villes se créent chaque année en Chine sous l'impulsion de spéculateurs qui y voient un investissement à long terme. En attendant leurs occupants, des quartiers entiers restent déserts.

Des maisons flambant neuves, des parkings par dizaines, de verdoyants parcs à thème, il ne manque que des passants. À Ordos comme à Erenhot, les centaines d'immeubles construits ces dix dernières années restent désespérément vides. En 2010, plus de 60 millions d'appartements et de maisons construits en Chine n'étaient pas occupés. Depuis, une cinquantaine de villes nouvelles ont été bâties, avec leurs lots de quartiers déserts.

o Erenhot: cité ferroviaire dans le désert

Érigée au c½ur de la Mongolie-Intérieure (une région autonome chinoise), à 500 kilomètres au nord-ouest de Pékin, la gare d'Erenhot doit son affluence à la nécessité de changer de train dans cette ville pour passer de Chine en Mongolie (ou inverse...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le vendredi 8 mar 2013 à 18:22

    Et vous vous demandez ou va notre "pognon" ???...