En Centrafrique, les rebelles sont aux portes de Bangui

le
0
La force régionale africaine déployée l'an dernier n'est pas intervenue pour les stopper.

La présidence de François Bozizé ne semblait plus tenir qu'à un fil. Vendredi après-midi, les troupes rebelles de la Séléka étaient à une vingtaine de kilomètres de Bangui. Certains éléments s'étaient déjà infiltrés dans la périphérie de la capitale de la Centrafrique. «L'objectif est de prendre Bangui aujourd'hui», claironnait un porte-parole des insurgés, Nelson Ndjadder, cité par Reuters, qui affirmait: «Nous disposons de 2000 hommes sur le terrain, dont certains sont déjà dans la capitale.»

François Bozizé , lors d'une conférence de presse au palais présidentiel à Bangui, le 8 janvier.
François Bozizé , lors d'une conférence de presse au pal...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant