En Californie, offrez-vous la maison du président Richard Nixon

le
0

EN IMAGES - Cette belle maison néocoloniale est une habituée des magazines américains, et un nombre incalculable de célébrités (Roosevelt, John Wayne, Sinatra...) y ont séjourné. Son prix : 75 millions de dollars.

Nous sommes à San Clemente, en Californie, devant une superbe bâtisse néocoloniale au toit en tuile, entourée de palmiers. C’est la Casa Pacifica, devenue célbère pour avoir été la propriété - dès 1969 - de l’ancien président américain Richard Nixon. À l’époque, ce dernier l’avait acheté pour 1,4 million de dollars, soit plus de 1,2 million d’euros au premier propriétaire historique de la maison, rapporte le site américain Business Insider. Aujourd’hui, elle appartient au PDG et fondateur de la société Allergan, Gavin S. Herbert. C’est lui qui a mis en vente la maison pour 75 millions de dollars (66,4 millions d’euros). Et c’est Sotheby’s International Realty qui est chargé de la vendre.

Elle était surnommée «La Casa Pacifica» par l’ancien président des États-Unis, qui s’en servait comme «Western White House», la Maison blanche de l’Ouest. Le domaine est situé dans une longue enclave, sur une falaise isolée qui surplombe l’océan. Un cadre de rêve. La maison principale de cette spacieuse hacienda a été construite en 1920, et sa surface avoisine les 850 mètres carrés. Les espaces de vie s’ouvrent sur une belle cour centrale avec une fontaine en mosaïque. Particularité de cette maison: un grand bureau avec une vue imprenable sur l’océan où Nixon avait l’habitude de travailler.

Depuis 1969, de nombreuses célébrités y ont séjourné

L’hacienda est également composée d’une maison d’hôtes, plusieurs résidences réservées au personnel, des bureaux, une grande serre, une piscine, un court de tennis... et de plusieurs jardins. Depuis 1969, un très grand nombre de célébrités incluant des hommes politiques et des chefs d’État y ont séjourné. On compte l’ancien président Lyndon B. Johnson - qui y a passé son 61e anniversaire - le président sud vietnamien Nguyen Van Thieu, le premier ministre Japonais Eisaku Sato... et le dirigeant Soviétique Leonid Brejnev, qui est venu durant l’été 1973, aux prémisses du scandale du Watergate, raconte dans ses colonnes le Los Angeles Times.

En dehors des hommes politiques, les visiteurs de la propriété incluent aussi le chanteur Frank Sinatra, l’acteur de western John Wayne, Red Skelton, Cesar Romero et le révérend Billy Graham. Pour la petite histoire, notons que Nixon lui-même n’était pas le premier président à mettre les pieds sur la propriété: cet honneur revient à Franklin D. Roosevelt, qui avait été invité à y jouer au poker par le propriétaire initial...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant