En Californie, l'écriture cursive appartient au passé

le
0
De moins en moins d'élèves américains maîtrisent la calligraphie classique, abandonnée au profit des claviers d'ordinateur et des lettres d'imprimerie.

Il arrivera un jour où on ne saura plus écrire. Et ce jour est peut-être là, aux États-Unis tout du moins. Monica, 16 ans, élève d'un lycée de Californie, estime déjà qu'écrire en attaché ne sert à rien. Les devoirs d'école doivent obligatoirement être tapés à l'ordinateur, et pour les messages personnels, il y a les e-mails, souligne la jeune fille. Alors, quand elle prend - rarement - la plume, Monica utilise des lettres d'imprimerie. «Personne ne nous a jamais forcés à utiliser l'écriture cursive, donc c'était pénible de mémoriser les lettres», raconte l'adolescente qui a même des difficultés à déchiffrer ce que ses parents rédigent.

Pas moins de 45 États américains sont sur le point de lui donner raison. Ils doivent adopter des orientations de programmes scolaires communes pour 2014 en mathématiques e...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant