En Bulgarie, le chef de la police antimafia démis pour corruption

le
0
À trois semaines des législatives anticipées, ce scandale éclabousse le parti conservateur de l'ex-premier ministre Boïko Borissov.

Sofia

Une police corrompue jusqu'à son sommet, des politiciens véreux et un jeune flic idéaliste lâché par sa hiérarchie alors qu'il vient d'infiltrer le principal gang mafieux de Sofia... Depuis deux ans la série Pod prikritié(«sous couverture») fait un tabac en Bulgarie. Peut-être parce qu'aux yeux des téléspectateurs, ce thriller résume vingt années de «transition économico-mafieuse».

Mais, depuis quelques jours, la réalité dépasse la fiction. Le pays est en pleine campagne électorale après la démission du gouvernement conservateur de Boïko Borissov, le 20 février. Le scrutin est prévu le 12 mai, mais le grand déballage a déjà commencé. Fin mars, le leader des socialistes Sergueï Stanichev a remis au parquet un épais dossier contenant, selon lui, toutes les preuves d'un «Watergate bulgare»: le mi...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant