En Bourse, le thème des infrastructures devrait faire florès

le
0
Hillary Clinton à quatrième nuit de la Convention nationale démocratique à Philadelphie , le 28 Juillet 2016. (© DR)
Hillary Clinton à quatrième nuit de la Convention nationale démocratique à Philadelphie , le 28 Juillet 2016. (© DR)

Hillary Clinton en a fait l’un des points forts de son programme politique. La candidate démocrate a prévu une enveloppe de 275 milliards de dollars pour rénover un réseau américain obsolescent de routes, ponts et autres infrastructures publiques, pour cinq ans. Sur cette somme, environ 25 milliards de dollars seraient affectés à une nouvelle banque d’infrastructures à créer.

Cet établissement aura pour tâche, si Hillary Clinton est élue en novembre prochain, de capter les flux d’investissement des fonds de pension et d’autres acteurs du financement privé. Avec l’aide de cette institution, le montant total de ce plan d’investissement pourrait doubler à 500 milliards de dollars, ce qui serait le programme de dépenses de cet ordre le plus important depuis la fin de la seconde guerre mondiale.

La nécessite de moderniser les infractructures aux Etat-Unis

Bien entendu, le financement de ces grands travaux ne recevra pas l’onction immédiate du Congrès. L’équilibre budgétaire devra être recherché et les Républicains se feront tirer l’oreille pour accepter de lever l’impôt nécessaire au financement de ces dépenses. Encore que le candidat républicain, Donald Trump, a lui aussi évoqué dans son programme la nécessité de lancer un gigantesque plan de modernisation des infrastructures aux Etats-Unis.

Hillary Clinton prône, elle, une sorte d’amnistie fiscale, qui taxerait à 14% les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant