En Birmanie, le drone fait maison porte les rêves de la jeunesse

le
0
En Birmanie, le drone fait maison porte les rêves de la jeunesse
En Birmanie, le drone fait maison porte les rêves de la jeunesse

Dans un atelier rudimentaire d'un quartier populaire de Rangoun, Kyi Tha ajuste les hélices en plastique d'un drone fait maison. Comme d'autres jeunes Birmans, il tente d'imiter avec les moyens du bord la mode mondiale des objets volants, qu'ailleurs on achète tout faits pour Noël.Dans ce pays d'Asie du sud-est où le niveau de vie reste très bas, une jeune génération de créateurs redouble d'inventivité, bâtissant des engins sur la base d'informations désormais accessibles sur internet. Une façon pour eux de contourner le retard technologique du pays, dont les écoles et universités restent très à la traine, après les décennies d'isolation qui ont prévalu jusqu'en 2011 sous la junte ultra-autoritaire."Apprendre la technologie des drones, ce n'est pas facile en Birmanie. Alors nous avons regardé des vidéos sur YouTube", explique Kyi Tha, ingénieur. Il s'est lancé après avoir étudié pendant des mois des clips explicatifs, ces "tutoriels" qu'on trouve désormais partout sur internet, consacrés à une multitude de sujets."Au début, cela ne fonctionnait pas. Mais après des tests menés pendant un an, nous arrivons maintenant à faire beaucoup de choses", dit-il. A 26 ans, avec son cousin Thet San, âgé de 30 ans, Kyi Tha a transformé une modeste maison de bois de Rangoun en un efficace atelier pour sa petite entreprise, pompeusement baptisée Myanmar Future Science.La société utilise les drones faits maison pour réaliser des études aériennes dans le cadre de plans ou de projets agricoles pour le gouvernement et des entreprises privées.Comme ces créateurs, de jeunes Birmans se passionnent pour la fabrication de drones à partir d'objets récupérés, de voitures télécommandées ou de pièces de moteur, faute de pouvoir s'offrir un drone industriel importé - qui coûte autour de 230 dollars, dans un pays où le revenu annuel moyen est de 1.270 dollars, selon la Banque Mondiale.Le drone artisanal, à base ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant