En attendant Séville, la Juve sèche Pescara

le
0
En attendant Séville, la Juve sèche Pescara
En attendant Séville, la Juve sèche Pescara

Avant de défier Séville en C1 mardi, la Juve, avec de nombreux cadres laissés au repos, s'est imposée sans trop forcer face à Pescara. Sans tout à fait convaincre collectivement, mais avec un Sami Khedira cinq étoiles, passeur et buteur.

Juventus FC 3-0 Delfino Pescara 1936

Buts : Khedira (36e), Mandzukic (63e), Hernanes (69e) pour la Juve

Suivez Sami, tout ira bien. Alors que la Juve peinait à trouver les clés face à la défense renforcée de Pescara, c'est Sami Khedira qui vient mettre un soupçon bienvenu de Deutsche Qualität dans le jeu de la Vieille Dame, en ouvrant le score peu après la demi-heure de jeu. Mandzukic puis Hernanes finissent proprement le travail en seconde période. Quatrième succès consécutif pour la Vieille Dame en Serie A, tandis que Pescara reste enfoncé dans les profondeurs du classement. Après une semaine internationale qui a forcément fatigué les organismes, Massimiliano Allegri fait souffler ses cadres. Gigi Buffon et Pjanic partent donc somnoler sur le banc, laissant leurs places à Neto et Asamoah. Derrière, Chiellini et Barzagli (blessé) sont supplées par Daniele Rugani et Evra, une nouvelle fois aligné dans l'axe gauche.

La Juve monte doucement en puissance lors du premier acte, se contentant d'abord de balancer des longs ballons sur Mario Mandzukic, qui se bastonne avec l'axe central de Pescara. Puis la Vieille dame pose progressivement le jeu. Higuain se la joue neuf et demi derrière Mandzukic tandis que Sami Khedira et Alex Sandro offrent au Juventus Stadium une bonne dose de Joga Bonito, à coups de dribbles chaloupés. Mais les Bianconeri n'en restent pas moins inoffensifs face à une défense adverse hyper resserrée dans les trente derniers mètres. Du coup, Pescara ose un peu plus et est à deux doigts d'ouvrir le score. Bonucci pète un câble en s'offrant une montée suicidaire et Caprari, lancé en profondeur seul face à Rugani, manque de peu de tromper Neto. Alors la Juve s'en remet à son daron de service, Sami Khedira, qui ne cesse d'enchaîner les matchs de patron cette saison. L'Allemand s'appuie sur Mandzukic dans la surface, avant de placer un pointard vicieux dans les filets de Bizzarri. Reste que la défense de la Vieille Dame semble parfois en vacances, ce qui permet aux attaquants

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant