En assurance, Tati compare désormais les prix

le
0

L'enseigne utilise sa marque et son image auprès des familles au budget serré pour proposer un comparateur d'assurance.

Tati ne vend plus ses propres assurances, elle compare celles des autres. En 2012, en plein virage stratégique après un dépôt de bilan douloureux, l'enseigne qui revendiquait autrefois «les plus bas prix» s'était lancée dans la commercialisation de contrats principalement auto et habitation en partenariat avec l'assureur Metlife. Mais avec une gamme trop restreinte, «le modèle n'était pas optimal» reconnaît le PDG, Emmanuel Deroude.

Changement de cap donc aujourd'hui, avec le lancement d'un comparateur d'assurance, conçu avec le spécialiste Comparadise, qui édite aussi, entre autres, Hyperassur. Au menu, 200 offres d'assurances, venues de 40 compagnies différentes, sur neuf thématiques (auto, habitation mais aussi chien et chat…). Mais Tati ne promet plus les plus bas prix: elle se veut une marque familiale,, dans la bonne moyenne française. Dans le budget de ses clients, l'assurance pèse lourd, mais ils peuvent néanmoins souhaiter des garanties étendues et de bon niveau, donc plus chères.

Faire connaître le comparateur dans les magasins

Comme tous les comparateurs, Tati percevra une commission chaque fois qu'elle mettra en relation un client avec un assureur. Pour se faire une place sur un marché déjà encombré, le nouveau comparateur mise sur l'attachement des clients à la marque Tati, mais veut aussi innover dans la promotion du service.

Il promet notamment dès la rentrée sur son site une animation commerciale calquée sur celle des e-commerçants (promotions…), encore peu habituelle sur les comparateurs. Surtout, «puisque seulement 15 % des Français ont le réflexe de comparer les tarifs de leurs assureurs, nous allons pratiquer un marketing de terrain et faire découvrir le comparateur dans les magasins» promet Emmanuel Deroude, fier des 140 boutiques aux couleurs de l'enseigne, qui en comptait 25 seulement à l'époque du dépôt de bilan. Les quelque 270.000 clients porteurs de sa carte de fidélité seront aussi invités à s'assurer mieux.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant