En Allemagne, un site et des frigos en libre-service pour donner les restes de son repas

le
0

CONSO D'AILLEURS - Le «foodsharing», ou partage de nourriture, est très développé en Allemagne pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Lancé en décembre 2012, le site foodsharing.de est dédié aux dons alimentaires et revendique plus de 85.000 membres.

Chaque année, les Allemands jettent en moyenne 81,6 kilos de nourriture par personne. Dont 53 kilos seraient encore consommables, selon une récente étude de l'Union européenne. Cela représente 235 euros par tête - ou 20 milliards à l'échelle du pays - qui finissent à la poubelle. Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, le site foodsharing.de propose aux particuliers, commerçants et distributeurs d'offrir leurs excédents de nourriture à d'autres consommateurs gratuitement.

Lancé en décembre 2012, le succès a été fulgurant. Le site a comptabilisé 1 million de visiteurs au cours de sa première année. Il propose aujourd'hui à tout citoyen d'effectuer des dons de denrées achetées ou de restes de repas en créant un profil et en annonçant les produits à offrir. Toutes les offres doivent être gratuites. Foodsharing, qui est présent dans une centaine de villes allemandes dont Berlin, Munich, Hambourg ou Dortmund, revendique plus de 85.000 personnes qui ont créé un compte. Plus d'1,3 million de kilos de nourriture ont été sauvés. «Au total, ce sont 2 à 3 millions d'euros d'aliments qui ont été sauvés et partagés auprès d'environ 50.000 bénéficiaires», explique l'association dans un communiqué. Le site compte quelque 1500 partenaires, des supermarchés, restaurants, boulangers, épiciers et autres commerçants qui donnent leurs invendus au lieu de les jeter.

Frigos en libre-service

Foodsharing est aussi présent en Autriche, Suisse, Mexique, Israël et au Royaume-Uni. «On a des demandes de 40 pays dans le monde, surtout des pays en crise», confiait récemment Valentin Thurn, réalisateur de documentaires et fondateur de l'association au journal canadien La Presse .

Pour prendre de l'envergure, Foodsharing a récemment intégré un autre site, Lebensmittelretten.de, créé en avril 2012 par le jeune militant écologiste Rafael Fellmer, qui répertorie des produits alimentaires récupérés dans les grandes surfaces. Ces denrées - pains, légumes ou autres produits frais - sont stockées dans des frigos en libre-service appelés FairTeiler. Une vingtaine de ces frigos solidaires sont installés à Berlin, souvent à l'entrée des commerces partenaires. Les particuliers peuvent également y déposer leurs restes. A une condition toutefois: ne pas laisser de produits dont l'emballage est déjà ouvert ou dont la DLC est dépassée. En France, l'association Partage ton frigo a lancé un concept similaire.

«Après le partage d'appartements, de voitures ou de machines à laver, voici maintenant le partage de nourriture», commentent les experts de LaSer, groupe européen spécialisé dans la consommation. «Le principe est à chaque fois le même: permettre à chacun d'affirmer sa solidarité et sa volonté de vivre de façon plus responsable tout en favorisant les échanges et les rencontres. Une ambition rendue possible par l'efficacité des nouvelles technologies et des réseaux sociaux.»

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant