En Allemagne, la famille avant la politique

le
0
Outre-Rhin, des ministres ont aménagé leur agenda pour concilier vies personnelle et professionnelle.

La politique ne passerait pas avant tout. Vice-chancelier, ministre de l'Économie et ministre chargé de la Transition énergétique, Sigmar Gabriel a peu de temps libre. Il a pourtant promis d'en consacrer à sa fille de deux ans. «Mon épouse travaille et, les mercredis, je vais chercher Marie au jardin d'enfants», a-t-il confié au quotidien populaire Bild, samedi, avant d'ajouter, devançant les critiques: «Et je m'en réjouis.» Car si l'intention de ce père de famille de 54 ans est saluée, les observateurs se demandent comment, en pratique, il pourra bien faire pour être libre, comme il le souhaite, tous les mercredis après-midi. D'autant que la famille de Sigmar Gabriel vit à Goslar, à 270 km de Berlin.

«Vice-chancelier à temps partiel», ironise la presse. D'autres commentateurs s'agacent d'une instrumentalisation de la vie privée. Mais Sigmar Gabriel ne c...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant