En Allemagne, la CDU-CSU remporte les européennes

le
0
LES CONSERVATEURS ALLEMANDS REMPORTENT LE SCRUTIN EUROPÉEN
LES CONSERVATEURS ALLEMANDS REMPORTENT LE SCRUTIN EUROPÉEN

BERLIN (Reuters) - Les conservateurs d'Angela Merkel ont remporté dimanche les élections européennes en Allemagne malgré un résultat en net recul et l'émergence des eurosceptiques de l'AfD (Alternative pour l'Allemagne), montrent les premiers résultats.

A 35,5% selon les estimations de la chaîne de télévision ARD, le score de la CDU-CSU (Union chrétienne-démocrate, Union chrétienne-sociale) est inférieur de six points à celui réalisé lors des législatives de l'an dernier. Lors des précédentes européennes, en 2009, les conservateurs avaient réuni 37,9% des suffrages.

Selon les décomptes effectuées par les chaînes de télévision, ce recul est à imputer en premier lieu à la CSU, le parti frère bavarois de la CDU, dont le chef de file, Horst Seehofer, a parlé de "lourde déception".

Les sociaux-démocrates du SPD, qui participent au gouvernement de grande coalition dirigé par Merkel mais s'opposent au centre droit au niveau européen, devraient recueillir 27,2% des voix, d'après l'ARD, un score en légère hausse par rapport à celui des législatives (25,7%) et en nette progression par rapport aux 20,8% réalisés lors des européennes d'il y a cinq ans.

Encouragé par ce score, le numéro un du SPD et vice-chancelier Sigmar Gabriel, s'est dit confiant dans la capacité du Parti socialiste européen (PSE) à faire désigner leur candidat, Martin Schulz, un Allemand, à la présidence de la Commission européenne.

Le choix du successeur de José Manuel Barroso à la présidence de la Commission dépendra des résultats à l'échelle de l'Union des trois principaux blocs du Parlement, le PPE (Parti populaire européen), qui a choisi le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker pour défendre ses couleurs, le PSE et l'ALDE (Alliances des démocrates et libéraux), qui présente le Belge Guy Verhofstadt.

"Nous disons avec une grande confiance que Martin Schulz a de grandes chances de réunir une majorité derrière lui", a dit Sigmar Gabriel à Berlin.

Les Verts allemands obtiendraient 10,7% contre 12,1% en 2009 et le parti de gauche radicale Die Linke 7,5%, un score inchangé.

Présent pour la première fois dans un scrutin européen, l'AfD obtiendrait 7,0% des voix tandis que les libéraux du FDP passeraient de 11,0% à 3,3%.

Les néo-nazis du NPD (Parti national-démocrate) sont crédités de 1% des suffrages et pourraient de ce fait entrer au Parlement européen pour la première fois, l'Allemagne ayant supprimé une règle fixant un seuil d'entrée minimum de 3%.

L'Allemagne désigne 96 des 751 députés du Parlement européen, soit le principal contingent par nation.

Selon les projections en sièges, la CDU-CSU enverrait 35 députés dans la nouvelle assemblée communautaire et le SPD 27, les Verts 11 et Die Linke sept.

(Alexandra Hudson et Stephen Brown; Jean-Stéphane Brosse et Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant