En Afrique, la concurrence s'accentue

le
0
L'émergence d'une nouvelle classe de consommateurs attise les convoitises des multinationales. Les grands groupes africains entrent dans la compétition.

De plus en plus de multinationales mettent le cap sur l'Afrique. L'émergence d'une classe moyenne dans plusieurs pays, et autant de nouveaux consommateurs, attisent les convoitises des entrepreneurs et la rivalité des sociétés. A commencer par les opérateurs de téléphonies mobiles. Alors que le nombre d'utilisateurs de téléphones en Afrique a dépassé la barre des 500 millions fin 2010, les sociétés se livrent une bataille sans merci pour conquérir de nouveaux clients. Ainsi, Orange affiche ses ambitions: «L'Afrique fait partie de nos priorités. Nous pensons y doubler notre chiffre d'affaires d'ici à 2015». La filiale de France Télécom vise 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2015 dans les pays émergents, représentés à 90% par l'Afrique. Ainsi, l'opérateur reste à l'affût d'acquisitions sur le continent. De son côté, Vodafone a investi 2,4 milliards de dollars pour accroître sa participation au capital du premier opérateur d'Afrique du Sud, Vodaco

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant