En Afrique du Sud, Valérie Trierweiler rencontre un couple de lesbiennes

le
3
Ce rendez-vous, qui devait être ouvert aux médias, se déroulera finalement à huis-clos.

De notre envoyée spéciale en Afrique du Sud

La compagne de François Hollande, Valérie Trierweiler, doit rencontrer lundi après-midi à Johannesburg, dans le quartier de Kyalami, un couple de lesbiennes, en marge de la visite d'Etat du président de la République en Afrique du Sud. Elle sera accompagnée de la ministre de la Justice, Christiane Taubira, qui a porté le projet de loi sur le mariage pour tous en France.

La première dame devait auparavant déjeuner avec des représentants d'associations de femmes et de défense des droits LGBT (Lesbiennes gay, bi et trans). Le mariage homosexuel est légal en Afrique du Sud depuis 2006. Mais de nombreux homosexuels noirs sont toujours victimes de discriminations et d'agressions.

Cette visite devait initialement être couverte par un «pool» de journalistes audiovisuels. Mais ce pool a été annulé lundi matin pa...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fbordach le lundi 28 oct 2013 à 16:57

    Quel exploit! Mais est il vraiment nécessaire de faire de l'abus de bien social et d'aller si loin pour rencontrer des lesbiennes...

  • bsdm le mardi 15 oct 2013 à 15:33

    La concubine de hollande et l'égérie du mariage tous azimuts avec la LGBTP en Afrique du sud : que du beau monde en vacances !

  • M2280901 le lundi 14 oct 2013 à 12:34

    voilà qui va inverser la courbe du chômage