En Afghanistan, le chef du Pentagone malmené

le
0
La conférence de presse que Chuck Hagel devait tenir avec le président Karzaï a été annulée.

À peine sorti des douches froides du Congrès, qui ne l'avait pas ménagé lors de son processus de confirmation à la tête du Pentagone, Chuck Hagel a plongé dans les turbulences de la politique afghane, où il a été malmené par son hôte Hamid Karzaï lors de son premier voyage à l'étranger.

Arrivé samedi à Kaboul, le nouveau secrétaire à la Défense, qui va avoir la délicate tâche de superviser le retrait accéléré de 66.000 soldats américains, a été accueilli par deux attentats suicides, qui ont fait 17 morts à proximité de la capitale. Lundi, un autre attentat survenu dans la province de Wardak, zone stratégique sur la route de Kaboul pour tenir à distance l'insurrection talibane, a frappé les troupes de l'Otan, tuant au moins trois soldats afghans et deux américains. Il aurait été commis par un militaire portant l'uniforme de l'armée afghane, détail qui en dit long ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant