En 2015, Alexis Tsipras s'est heurté à l'intransigeance européenne

le
0

Début 2015, Alexis Tsipras accède au pouvoir en promettant la fin de l'austérité en Grèce. Un an plus tard, les réformes qu'il fait voter à sa majorité reprennent en grande partie le programme austère demandé par Bruxelles. Entre-temps, le premier ministre a perdu son bras de fer avec les créanciers mais conforté son pouvoir en Grèce.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant