En 2014, la France devra trouver son «salut» dans l'export

le
0

Selon une étude de l'assureur crédit Euler Hermes, les entreprises françaises doivent tenter crânement leur chance sur le marché mondial dont le volume devrait croître de 4,8% cette année.

La demande mondiale vis-à-vis de la France augmentera de 19 milliards d'euros cette année (+3,9% par rapport à 2013), estime l'assureur crédit Euler Hermes qui a identifié «dix marchés cibles à ne pas rater». D'après l'étude présentée ce mercredi à la presse au siège de la banque HSBC à Paris, les exportations, en hausse de 1,3 %, seront «le seul véritable salut» de l'économie française, dont l'activité ne devrait croître que de 0,6 % en 2014. Soit moins que la prévision de 0,9% publiée la veille par le FMI. Le déficit commercial devrait quant à lui se stabiliser autour de 64 milliards d'euros, contre un record de 74 milliards en 2011.

«Entre une demande intérieure atone et un investissement en repli», les entreprises, et en particulier les PME et les ETI (entreprises ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant