En 2013, le prix moyen du panier des consommateurs a baissé

le
0
En 2013, le prix moyen du panier des consommateurs a baissé
En 2013, le prix moyen du panier des consommateurs a baissé

Le panier moyen des consommateurs a baissé en 2013 (-1,32%), et ce presque dans toutes les catégories de produits. Telle est la conclusion de l'Observatoire annuel des prix réalisé par Familles rurales, et paru ce mardi dans le quotidien «La Croix». «C'est une pause bienvenue dans cette période de crise où les salaires sont gelés tandis que le coût d'autres services augmente, comme le gaz et l'électricité», explique le président de l'association de consommateurs, Thierry Damien.

Garni d'eau, de biscuits, de jus de fruits, de desserts, de confitures, de produits laitiers, de lessive ou encore de produits d'hygiène, le panier de Familles Rurales s'est acheté en moyenne à 135,26 ? en 2013 contre 137,07 ? en 2012. Il revient ainsi à son niveau de 2011, selon les six relevés effectués dans plusieurs dizaines de magasins. L'enquête a été réalisée par un réseau de 80 personnes issues de 37 départements ; les relevés sont faits tous les deux mois. En 2012, après une hausse de 3,49%, le panier avait atteint un niveau historique.

Les «premiers prix» reculent plus que les autres

Dans son panel, l'association compare les prix par type de magasins (hyper, supermarchés, magasins de proximité et hard-discount), mais aussi par catégories de produits (marques nationales, marques de distributeurs, premiers prix). Ce sont les «premiers prix» qui enregistrent la baisse la plus importante (-4,32%), «cette gamme de produits étant par ailleurs soumise depuis 2008 aux plus fortes variations» selon l'étude. Mais presque toutes les catégories de produits constituant le panel et toutes les surfaces de vente sont concernées par cette baisse, même si celle-ci n'est «pas forcément perçue par les consommateurs», souligne Thierry Damien.

La baisse constatée s'explique principalement par la concurrence acharnée entre les enseignes, les hypermarchés tentant de contrer le hard-discount en étant très compétitifs sur les prix ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant