En 2011, Borloo promet la «différence»

le
0
«Associé dilué», le Parti radical veut devenir «allié identifié» de l'UMP.

«Vous avez vu Rama?» Dans la cohue qui régnait au Parti radical jeudi, Jean-Louis Borloo a perdu la nouvelle recrue de sa formation. Difficile pour l'ancien ministre de commencer son discours sans hisser sur la tribune Rama Yade, aux côtés du ministre Maurice Leroy, de ses anciens collègues Jean-Marie Bockel, Valérie Létard et Marc-Philippe Daubresse, des centristes François Sauvadet et Jean-Christophe Lagarde. Borloo prend le temps de saluer leur présence un à un, pour mieux afficher l'état de ses forces. Et leur diversité. Une affiche l'ordonne ainsi au-dessus de la mêlée: «En 2011, osez la différence.»

«La différence», Jean-Louis Borloo l'a faite avec Nicolas Sarkozy. Il dresse le portrait d'une France «particulièrement inquiète». «Une inquiétude sourde qui s'explique en partie par le fait que le cap ne semble pas clair», dit-il. «Je souhaite plus que jamais que le président préside, poursuit-il. C'est-à-dire, qu'il fixe le cap sur l'essentiel au-del

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant