En 2011, ATR a volé de succès en succès

le
0
L'avionneur a raflé 80% des commandes nouvelles d'avions de transport régionaux. Il prévoit d'augmenter de 60% ses cadences de production d'ici à 2013.

«Une année exceptionnelle»! Filippo Bagnato, PDG d', est à l'unisson de Thomas Enders, président d'Airbus, ou de James Albaught, le patron de Boeing aviation commerciale. Dans l'ombre des deux géants du ciel, l'avionneur toulousain a battu des records de ventes et de livraisons en 2011, confortant son rang de leader incontesté des avions turbopropulseurs (à hélices).

«En 2011 nous sommes entrés dans une nouvelle dimension. L'ATR est devenu l'appareil le plus vendu au monde sur le marché du transport régional en captant 80% des nouvelles commandes», s'est félicité Filippo Bagnato. L'an dernier, le constructeur, filiale à parité d'EADS et de l'italien Finmeccanica, a signé 157 contrats fermes et enregistré 79 options, soit un total de 5,3 milliards de dollars (au tarif catalogue). Fin 2011, le carnet de commande d'ATR avait atteint un niveau historique de 224 appareils, soit trois ans de production.

Économies de carburant

«Nous observons une migration qui s'accélèr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant