Emprunt immobilier : le changement d'assurance enfin plus facile

le
0

La réforme de l'assurance-emprunteur prévue dans la loi consommation a été publiée samedi au Journal Officiel. Une mesure importante car «l'assurance-emprunteur peut représenter jusqu'à un tiers du coût du crédit» dit Bercy.

Les emprunteurs disposent désormais d'un an à compter de la signature de leur crédit pour changer d'assurance. La réforme de l'assurance-emprunteur prévue dans la loi consommation a été publiée samedi au Journal Officiel.

Les signataires de contrats de crédits disposent de 12 mois pour résilier l'assurance proposée par l'établissement de crédit et lui substituer une autre, à condition que le niveau de garanties soit équivalent. Cette mesure s'applique aux prêts immobiliers et crédits à la consommation émis depuis le 26 juillet. Un emprunteur ne pouvait jusqu'ici choisir son assurance qu'avant la signature de l'offre de prêt, ce qui limitait considérablement ses possibilités de substitution.

Bercy veut ainsi permettre aux particuliers de faire jouer la concurrence pour payer moins. «L'assurance-emprunteur peut représenter jusqu'à un tiers du coût du crédit, explique Carole Delga, la secrétaire d'État chargée de la Consommation. L'économie réalisée par les emprunteurs grâce à cette mesure pourrait atteindre jusqu'à 9.000 euros pour un prêt immobilier de 300.000 euros sur 20 ans».

Aucun frais en cas de changement

Le montant maximal d'un crédit à la consommation étant de 75.000 euros, les économies réalisées sur l'assurance sont moindres. Le montant des primes collectées au titre de l'assurance emprunteur sur les prêts immobiliers représentait 5,2 milliards d'euros en 2010 et 1,9 milliard pour les crédits à la consommation.

Bercy précise qu'en «cas de substitution d'assurance, aucun frais ne pourra être facturé par l'établissement prêteur» et le ministère promet d'être «vigilant» au respect de la mesure.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant