Emplois familiaux : comment certains députés ont complété leur rémunération

le
5
Emplois familiaux : comment certains députés ont complété leur rémunération
Emplois familiaux : comment certains députés ont complété leur rémunération

5 362,91 euros net. C'est la rémunération que touche chaque mois nos députés. Une somme confortable, mais pas suffisamment pour dissuader certains parlementaires de la tentation d'arrondir leurs fins de mois. C'est du moins ce qu'a avancé sur Europe 1, l'ancien directeur de campagne de François Fillon, Patrick Stefanini. Interrogé lundi sur l'affaire Pénélope Fillon qui empoisonne la campagne du candidat de la droite, le démissionnaire confie alors : « Ce dont est victime François Fillon, c'est d'un système qui a été mis en place depuis des années au Parlement et qui consiste à rémunérer ou à accorder des compléments de rémunération aux parlementaires à travers le système des collaborateurs. »

 

Les députés reçoivent chaque mois une enveloppe de 9 561 euros destinée à rémunérer leurs collaborateurs parlementaires. Des fonds dont disposent à leurs guise les élus. Employer son épouse par exemple peut conduire à près de 30% de gain pour le foyer fiscal, expliquait un attaché parlementaire il y a quelques années. «Même pour nous c'était totalement opaque, on nous présentait nos différents interlocuteurs à l'Assemblée comme en circonscription, mais seul le parlementaire savait qui il rémunérait et combien. Il aurait très bien pu rémunérer plusieurs membres de sa famille, on ne l'aurait jamais appris », témoigne un ancien assistant parlementaire. Le règlement de l'Assemblée prévoit depuis 2011 que la rémunération d'un emploi familial ne peut dépasser la moitié de l'enveloppe annuelle d'un député. Une limite récente, et, selon les dires des parlementaires difficilement contrôlable par l'Assemblée. 

 

«Pour les députés, il n'y a rien qui permet de vérifier la sincérité des embauches»

 

« La tentation est forte, témoigne le député écologiste des Bouches-du-Rhône, François-Michel Lambert. Si quelqu'un veut détourner, il peut le faire. » Plutôt que ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7991925 il y a 9 mois

    Combien de députés socialistes et écologistes en ont profité ? Pas d'enquête du PNF sur ces gens là ? Deux poids deux mesures en démocratie socialiste à la Poutine !

  • rleonard il y a 9 mois

    c'est pourtant simple : on leur supprime cette enveloppe. ils déclarent leurs assistants et c'est l'assemblée qui leur fait leur fiche de paye.

  • rodde12 il y a 9 mois

    Qui voulez vous comme président? Une rosière au prix de vertu discutable ou un président capable de faire son travail? Pour ce qui est de la rosière du PS elle a déjà une clochette au c l et bientôt une deuxième.

  • 2445joye il y a 9 mois

    On avait bien compris que les députés avaient mis en place un système, opaque, susceptible de leur éviter toute angoisse à la fin du mois, système qu'aucun député n'a suggéré de remettre en cause au cours des évènements récents.

  • M8252219 il y a 9 mois

    Il faut contrôler tous les députés.