Emplois dans les PME : le gouvernement va abattre ses cartes

le , mis à jour le
17
Après avoir caressé l'idée de réformer le contrat de travail, Manuel Valls a renoncé et devrait se contenter de mesures moins ambitieuses.
Après avoir caressé l'idée de réformer le contrat de travail, Manuel Valls a renoncé et devrait se contenter de mesures moins ambitieuses.

Le gouvernement continue à réformer le marché du travail par petites touches. Mardi, Manuel Valls fera des annonces en fin de matinée afin de « développer l?emploi et l?activité » dans les petites et moyennes entreprises (PME) et les très petites entreprises (TPE). Même si une quinzaine de mesures sont attendues, le Premier ministre aura sans doute du mal à vaincre la « peur de l?embauche » si souvent dénoncée par les chefs d?entreprises. Après un congrès du PS à Poitiers marqué par la tribune fracassante d?Arnaud Montebourg et de Matthieu Pigasse, Manuel Valls doit ménager sa majorité. Il a d'ailleurs déjà fait savoir qu?il avait renoncé à réformer le contrat de travail.

Pas de « choc » en vue

Après des échanges encore ce week-end, le Medef ne s?attendait donc pas, lundi, à des mesures radicales, même si la conférence de presse est programmée à l?Élysée en présence de cinq ministres. « Je n?ai pas le sentiment que l?on s?oriente sur des assouplissements des CDD. Je n?attends rien sur les motifs de licenciement ou sur le zéro charges. Bref, je n?anticipe pas un véritable choc positif pour les PME. Le gouvernement ne nous a pas appelés pour nous dire : Attendez-vous à être contents comme ils savent parfois le faire », résume Thibault Lanxade, vice-président du Medef chargé des PME.

En dehors d?une forme de plafonnement des indemnités aux prud?hommes en cas de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 9 juin 2015 à 12:15

    Emplois dans les PME : le gouvernement va abattre ses cartes ==> comme un château de cartes dont nous connaissons la finalité, à moins que ce soit des châteaux en Espagne !!!

  • miez1804 le mardi 9 juin 2015 à 11:58

    Trop tard, les Entreprenneurs ont enfin compris que avec vous aux manettes c'est le raquet permanenet et il sont partie, le pire c'est qu'ils ne reviendrons pas!!

  • Cambio17 le mardi 9 juin 2015 à 11:46

    Après la trousse à outil, le choc fiscal, le choc de simplification...

  • M8252219 le mardi 9 juin 2015 à 11:12

    Le PS au gouvernement n'a pas fait les réformes indispensables:Ce sont les 15 à 20% de dépenses publiques de fonctionnement et de social de plus que nos voisins européens qui font que nous ne relancerons pas l'économie et l'industrie française avec ce boulet aux pieds.trop d'élus trop bien payés trop de fonctionnaires improductifs,trop de salariés à régimes et statuts spéciaux peu productifs et avec trop d'avantages et la machine à fabriquer lois et règlements fonctionne toujours à plein régime.

  • Berg690 le mardi 9 juin 2015 à 11:04

    La gauche fait très bien(mieux) le travail de la droite. LesRipoublicainsocialistes en somme!

  • M2061328 le mardi 9 juin 2015 à 10:53

    plutôt que d'aller voir le match et discuter avec Platini, je pense qu'il est allé rechercher qqconsignes

  • khmane08 le mardi 9 juin 2015 à 10:51

    la droite n'a pas besoin de revenir, son travail est fait par la gauche

  • glbt38 le mardi 9 juin 2015 à 10:50

    Après avoir abattu les entrepreneurs et les investisseurs, il ne reste aux socialistes aucune carte maitresse à abattre.

  • gb00b04 le mardi 9 juin 2015 à 10:50

    Les TPEs apprécieront ces effets d'annonce... L'urssaf est en embuscade pour sanctionner à la moindre suspiscion quite à déformer la réalité. Il n'y a rien à espérer d'un appareil d'état digne de l'union sovietique.

  • Berg690 le mardi 9 juin 2015 à 10:35

    Il remet son billet d'avion en jeu.