Emploi : un jeune sur trois subventionné par l'État

le
0
DÉCRYPTAGE - La « garantie jeunes », dévoilée en décembre lors de la conférence sur la pauvreté, devrait toucher au bout de trois ans 100.000 jeunes.

François Hollande avait fait de la jeunesse l'axe central de sa cam­pagne. Lui président… allait «redonner espoir aux nouvelles générations» et offrir «à tout jeune déscolarisé de 16 à 18 ans une solution de formation, d'apprentissage ou un service civique» (engagement 37 de campagne). Avec la promesse qu'«à la fin du quinquennat, le nombre de jeunes qui sortent sans qualification du système scolaire soit divisé par deux».

La «garantie jeunes», dévoilée en décembre lors de la conférence sur la pauvreté, devrait toucher au bout de trois ans 100.000 jeunes, les fameux «Neet» («not in education, employment or training», c'est-à-dire «ni étudiant, ni salarié, ni stagiaire»). Grâce à ce dispositif, qui s'ajoute aux 500.000 contrats de génération, 10.000 emplois francs, 150.000 emplois d'avenir et 50...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant