Emploi : Hollande accueilli en Vendée par les anti-mariage gay

le
3
Emploi : Hollande accueilli en Vendée par les anti-mariage gay
Emploi : Hollande accueilli en Vendée par les anti-mariage gay

Un nouveau déplacement estival pour évoquer l'emploi, encore et toujours. Mais à l'arrivée de François Hollande à La Roche-sur-Yon (Vendée), c'est le mariage gay qui est brièvement revenu sur le devant de la scène. Une cinquantaine d'opposants à la loi sur le mariage homosexuel ont accueilli bruyamment le chef de l'Etat aux cris notamment de «dictature socialiste» et «police politique».

>> EN IMAGES. Hollande en tournée estivale pour l'emploi

La plupart des manifestants ont été tenus à l'écart par les forces de l'ordre et le président de la République a pu marteler son message : «Je suis là parce que le chômage ne part pas en vacances.»

Après avoir parrainé la signature d'un contrat d'«emploi franc» mercredi à Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et fait la promotion des dispositifs d'accès ou de retour à l'emploi mis en place depuis quinze mois en Dordogne vendredi, François Hollande a visité, ce mardi en Vendée, une agence de Pôle Emploi ayant signé une convention avec la chaîne de restauration rapide KFC pour l'emploi de chômeurs de longue durée.

VIDEO. Une chômeuse interpelle François Hollande

Accompagné de son ministre du Travail Michel Sapin, le chef de l'Etat a insisté sur la question des emplois non pourvus et sur l'une de ses mesures phare, les emplois d'avenir, notamment à l'occasion d'une table ronde dans une mission locale avec une dizaine de jeunes ayant bénéficié du dispositif.

Hollande «confiant sur l'inversion de la courbe du chômage»

Il a par ailleurs une nouvelle fois manifesté son optimisme concernant une reprise de la croissance : «Pour l'instant, et je suis prudent, ce qu'on a, au plan national et européen, c'est qu'il y a quelque chose qui se passe. C'est fragile, précaire, mais il y a quelque chose qui se passe.»

Comme il l'avait fait le 26 juillet à Arles (Bouches-du-Rhône), il s'est dit «confiant sur l'inversion de la courbe du chômage». «Nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mardi 6 aout 2013 à 18:36

    Il fait de la promotion pour les municipales...détournement de fonds publics...il faut saisir le Conseil Constitutionnel !...

  • ldupon11 le mardi 6 aout 2013 à 15:42

    Il est pire que Sarko, beaucoup de com pour un président normal

  • M2280901 le mardi 6 aout 2013 à 13:28

    erreur ! par les anti-Hollande !!