Emploi fictif à Lille : Pierre Mauroy et Lyne Cohen-Solal condamnés

le
0
Le tribunal correctionnel de Lille a condamné vendredi l'ancien premier ministre de François Mitterrand et l'adjointe au maire de Paris Lyne Cohen-Solal à 20.000 euros d'amende avec sursis chacun pour «abus de confiance».

Le couperet est tombé dans l'affaire d'emploi fictif à la communauté urbaine de Lille. L'ancien maire de Lille Pierre Mauroy, 82 ans, et l'adjointe au maire PS de Paris Lyne Cohen-Solal ont tous les deux été condamnés vendredi par le tribunal correctionnel de Lille à 20.000 euros d'amende avec sursis pour «abus de confiance». L'ancien directeur de cabinet de Pierre Mauroy à la communauté urbaine, Bernard Masset, a quant à lui été condamné à 10.000 euros d'amende avec sursis.

L'épilogue d'une procédure fleuve engagée en 2000, issue d'une plainte déposée par Eric Darques, ancien élu local de Lambersart, une commune de l'agglomération lilloise. Ce dernier avait fait valoir qu'en 1992, pendant 10 mois, Lyne Cohen-Solal avait occupé le poste d'attachée de presse pour la communauté urbaine, en même temps que celui de rédactrice en chef de l'hebdomadaire du PS Vendredi, à Paris. Le poste lillois aurait été attribué à la fidèle collaboratrice du maire de Lille

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant