Emploi : Airbus veut ouvrir l'horizon des jeunes de quartiers prioritaires

le
0
Emploi : Airbus veut ouvrir l'horizon des jeunes de quartiers prioritaires
Emploi : Airbus veut ouvrir l'horizon des jeunes de quartiers prioritaires

Ils ont 14-15 ans et vivent dans les quartiers dits prioritaires de l'agglomération toulousaine. Pour la première fois, une poignée de collégiens découvrira la semaine prochaine le monde de l'entreprise en effectuant le stage d'observation inscrit au programme de la classe de 3e chez Airbus, l'avionneur européen et numéro un mondial des ventes d'avions devant Boeing. Ces élèves sont la première illustration concrète du partenariat pour l'emploi signé en septembre avec le préfet de Haute-Garonne. Un département où, depuis l'arrivée des Airbus et de Bouygues Energies, seize grandes sociétés sont désormais engagées à mettre en œuvre la charte Entreprises et Quartiers lancée par le gouvernement en juin 2013 afin de lever les freins à l'embauche pour les habitants des quartiers prioritaires, où le taux de chômage est très supérieur à la moyenne nationale.

« L'autocensure commence très tôt. Raconter de belles histoires, des parcours individuels réussis aux plus jeunes, c'est un moyen de leur montrer que ces carrières sont accessibles, affirme Yoann Lacan, responsable diversité et engagement pour Airbus en France. Nous accueillons dès la semaine prochaine notre premier stagiaire découverte de 3e, qui vient du collège Raymond-Badiou à Toulouse, sur le site de Saint-Martin-du-Touch. Nous avons prévu d'en avoir cinq de ce collège durant l'année scolaire. » Au responsable d'Airbus de détailler deux autres types d'actions : le recrutement d'apprentis et le coaching de jeunes habitant les quartiers prioritaires.

Ce dispositif, Maxime Tarzaali, 29 ans, en a bénéficié pendant un an, lorsque Catherine Bras, directrice des ventes chez Airbus et ingénieur de formation, a partagé avec lui son réseau et son expérience. Il a grandi dans le quartier sensible de Lalande. «  Plus que mon adresse et mes origines maghrébines, mes origines sociales expliquent que j'aie mis du temps à trouver ma voie », analyse-t-il.

A ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr



Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant