Émoi aux États-Unis après l'arrestation d'une écolière

le
0
Dans un accès de colère, Salecia Johnson, 6 ans, avait commencé à saccager son école, blessant légèrement le directeur. Elle a été conduite au poste de police, menottée, «pour sa propre sécurité».

L'histoire d'une petite fille de six ans, menottée vendredi dans un établissement scolaire de l'État de Géorgie, dans le sud des États-Unis, provoque une vive émotion sur place. La fillette, scolarisée dans une école primaire de la ville de Milledgeville, est entrée dans un tel état de colère qu'elle a été conduite au poste de police, les poignets menottés, «pour sa propre sécurité».

La scène a choqué l'opinion publique américaine. Une chaîne de télévison locale, 13Wmaz, rapporte les faits. Selon cette dernière, les responsables de la Creekside Elementary School de Milledgeville, dans le centre de la Géorgie, ont appelé la police alors qu'ils ne pouvaient plus contenir la fureur de Salecia Johnson. Ils avaient auparavant tenté de joindre ses parents, en vain. La fillette était hors de contrôle: en pleurs, elle aurait déchiré des affiches collées aux murs, mordu une poignée de porte, tenté de briser une vitre en verre et sauté par-dessus un broyeur de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant