Emmanuelle Cosse veut remettre «un peu d'ordre» dans EELV

le
4
Emmanuelle Cosse veut remettre «un peu d'ordre» dans EELV
Emmanuelle Cosse veut remettre «un peu d'ordre» dans EELV

Elle l'a affirmé sans ambages : «Notre parti est un peu compliqué.» Emmanuelle Cosse, la nouvelle secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, a reconnu jeudi matin sur RTL qu'elle va devoir remettre «un peu d'ordre» en vue des élections municipales, dans un parti marqué par les divisions et les couacs au cours des dix-huit premiers mois de participation au gouvernement.

«On a eu des moments beaucoup plus agréables avec des victoires électorales assez fortes, notamment aux européennes ou aux régionales. On a eu une campagne présidentielle difficile. La première année et demie de participation au gouvernement a connu des hauts et des bas et aujourd'hui, il faut qu'on trouve un second souffle pour notre parti et pour l'écologie. C'est ce que nous demandent nos adhérents», a avoué celle qui se considère comme «une femme qui a envie que ça marche.»

Interrogée sur l'abstention des sénateurs écologistes sur le budget en novembre, alors que les députés du parti l'avaient approuvé, la nouvelle secrétaire nationale d'EELV a estimé qu'«il aurait peut-être fallu mieux travailler cela. Mais quand le gouvernement fait des promesses sur le budget de l'écologie et de l'environnement et qu'il les oublie au passage entre l'Assemblée et le Sénat, il peut y avoir aussi des mécontentements qui s'expriment.»

Nucléaire : «Anne Lauvergeon ne sait pas de quoi elle parle»

Au sujet de l'écotaxe, l'ancienne présidente d'Act Up s'est dite «ravie que le Premier ministre ait enfin entendu ce qu'on était nombreux à lui dire et qu'il remette à plat la fiscalité». «Nous tenons beaucoup à l'écotaxe, qu'il faut arrêter d'appeler écotaxe. C'est une taxe poids lourds», a insisté Emmanuelle Cosse.

«Je ne pense pas qu'Anne Lauvergeon sait de quoi elle parle exactement», a-t-elle ensuite déclaré, invitée à réagir aux propos de l'ancienne patronne d'Areva jugeant «irréaliste» l'objectif présidentiel de réduire à ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod le jeudi 5 déc 2013 à 12:18

    Ben là y a du boulot ! Petite question : pourquoi dans les partis écolo, à de rares exceptions près, il n'y a jamais de dirigeant issue de milieux agricoles ou des gens qui ont eu une expérience en rapport direct avec l'environnement ? En effet, à leur tête on ne trouve que des profs, des fonctionnaires ou des parasites/profiteurs.

  • ppetitj le jeudi 5 déc 2013 à 11:42

    Anne Lauvergeon ne sait pas de quoi elle parle sur le nucléaire en ayant été présidente d'Areva....Emmanuelle Cosse va bientôt nous sortir qu'elle, elle a la taille mannequin...MDR

  • M3435004 le jeudi 5 déc 2013 à 11:19

    Bon courage !

  • pichou59 le jeudi 5 déc 2013 à 11:14

    les verts sont de gauche, désolé,,,,,l'écologie appartient à tout les français.....