Emmanuelle Cosse, sécrétaire d'EELV: «Il faut en finir avec le Rafale»

le
0
Emmanuelle Cosse, sécrétaire d'EELV: «Il faut en finir avec le Rafale»
Emmanuelle Cosse, sécrétaire d'EELV: «Il faut en finir avec le Rafale»

Invitée au «grand rendez-vous I-Télé/Le Monde/Europe 1», Emmanuelle Cosse, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) a  rappelé qu'elle attendait des clarifications de François Hollande sur «son ambition pour la France», mardi lors de sa conférence de presse. Ferme sur le refus des Verts de s'allier au PS dès le 1er tour des municipales de mars 2014 comme sur la question du nucléaire, elle craint, à propos de l'affaire Hollande-Gayet, de voir «détourner l'attente (des Français) vers des sujets de vie privée». Quant au nouveau coup de pouce de l'Etat au Rafale, elle propose une mesure radicale, suggérant «un pacte» avec les industries pour une reconversion.

«En finir» avec le Rafale. Alors que Jean-Yves Le Drian a officialisé vendredi à Mérignac (Gironde) des commandes d'un milliard d'euros passées par l'État à Dassault Aviation pour faire évoluer l'avion de combat Rafale, Emmanuelle Cosse a estimé qu'il fallait «en finir» avec cet avion qui n'a jamais pu être vendu à l'exportation. Pour l'élue verte, il faut faire «un pacte» avec les industries pour une reconversion.

«Le diesel ne se vendra plus». De la même manière, la secrétaire nationale EELV estime que les constructeurs automobiles français doivent produire «les véhicules de demain, pas les véhicules du passé». Selon elle, «le diesel ne se vend pas et ne se vendra plus». Renault et PSA Peugeot Citroën «accusent un immense retard» sur les voitures hybrides et électriques qu'il faut combler.

«Fermer des centrales nucléaires». L'élue écologiste a rappelé qu'il va «falloir fermer des centrales nucléaires avant la fin du qinquennat. Fessenheim sera fermée», a-t-elle affirmé. «Aujourd'hui, le tarif de l'électricité en France est faux. Depuis le début, nous avons subventionné un tarif d'origine nucléaire bas.» Selon elle, il faut faire baisser la part du nucléaire de 50% au profit des autres énergies ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant