Emmanuel Macron veut supprimer les retraites chapeau

le
24
Emmanuel Macron veut supprimer les retraites chapeau
Emmanuel Macron veut supprimer les retraites chapeau

Emmanuel Macron s'attaque aux retraites chapeau. Le ministre de l'Economie annonce ce mardi qu'il va mettre fin à ces dispositifs de retraites complémentaires, alloués à certains dirigeants d'entreprise ou à leurs salariés, pour leur permettre de préserver leur niveau de vie à la fin de leur activité - les retraites versée par la Sécurité sociale ne permettant pas d'atteindre les niveaux de rémunération des patrons du CAC40.

«J'ai demandé avec [le ministre des Finances] Michel Sapin qu'une mission de l'Inspection générale des finances soit faite pour que [...] nous puissions trouver une vraie solution pour supprimer les retraites chapeau et les remplacer par un régime de droit commun plus lisible pour tous les Français», a expliqué M. Macron devant les députés.

Cette décision intervient après plusieurs polémiques sur ces dispositifs, dont la dernière en date est liée à l'ancien PDG de France Télécom Didier Lombard, qui perçoit depuis 2011 346.715 euros par an de revenus complémentaires. Un cas pour lequel le ministre de l'Economie dit avoir demandé des «informations», tout en évoquant d'autres controverses plus anciennes concernant l'ancien patron de PSA Peugeot Citroën Philippe Varin ou encore le patron de GDF Suez, Gérard Mestrallet; «des montants incompréhensibles et aujourd'hui indéfendables», a critiqué le ministre.

Retraites chapeau: Macron veut «une politique plus dure»

Emmanuel Macron a rappelé que l'Etat avait alourdi la fiscalité sur ces dispositifs, mais reconnu qu'il fallait «aujourd'hui aller plus loin».  Le ministre de l'Economie en a appelé à la «responsabilité personnelle» des patrons, estimant qu'«aucune loi ne remplacera l'éthique des dirigeants». Il a par ailleurs jugé que le principe de la retraite chapeau était «défendable» dans certains cas, différents de celui des grands patrons. «Je ne veux pas avoir un discours simpliste qui conduirait à inquiéter ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le mercredi 19 nov 2014 à 09:52

    OK, très bien. Il peut aussi s'occuper des retraites des parlementaires car c'est avec l'argent du CONTRIBUABLE.. Rappelons qu'un fonctionnaire touche 90% de son salaire à la retraite, un salarié du privé 60%, un très gros salaire 5% (environ), et un parlementaire touche beaucoup plus qu'il n'a versé.

  • phildesf le mercredi 19 nov 2014 à 09:32

    Question : est-ce le problème clé de l'économie française ? à Londres Macron parle du régime d'indemnisation chomage trop généreux et en France des retraites chapeau des méchants patrons. Quand arrêtera-t-on de prendre les français pour des canards sauvages ?

  • M4189758 le mercredi 19 nov 2014 à 08:52

    JPi - Dire que cela ne nous regarde pas c'est ne pas comprendre que 346715 de retraite sup correspond à 27 emplois payés au smic par mois soit 324 par an quasi 1 par jour. Les Administrateurs de grosses sociétés s'attribuent 'légalement' de toutes sortes d'avantages qui correspondent à des détournements de fonds propres de ces sociétés. Oui il faut légiférer.

  • b.renie le mercredi 19 nov 2014 à 07:32

    Mais oui, le principe de la pratique des retraites chapeau est tout à fait normale. Elle est contraignante et parfaitement réglementée et fiscalisée. Ce sont les montants qui sont parfois délirants. Là il faut appeler à la mesure mais non réglementer car cela est contraire à la liberté du contenu des clauses contractuelles privées sauf si elles sont contraires à la Loi pénale ou conduisant à des conduites répréhensibles

  • ANOSRA le mercredi 19 nov 2014 à 07:17

    C'est bien, et pour les retraites des éphémères ministres, il fait quoi ?

  • zen83 le mercredi 19 nov 2014 à 04:59

    charité bien ordonnée commence par soi même, un découenage de la classe politique française devrait être la priorités

  • igvisor le mercredi 19 nov 2014 à 01:55

    idem pour le cumul des mandats ! un emploi d'elu au dessus du SMIC c'est 35H par semaine, le temps de Travail Maxi c'est 48H donc si un mec est payer pour 2 poste ca fait 70H, 70>48 donc Employeur en prison et ca va etre vite regle

  • igvisor le mercredi 19 nov 2014 à 01:51

    Verser de l'argent a une personne sans travail en retour, c'est de l'emploi fictif : les retraites chapeau sont des emplois fictifs... y a absolument aucune commissions a mettre en place, on applique la loi Article 222-37 du code penal, merci affaire suivante

  • horme le mercredi 19 nov 2014 à 01:27

    divise par 2 les parlementaires et aussi le senat! et ensuite tu divise par deux leurs honoraires et autres primes diverses que ceux qui restent touchent, ils ont pas besoin de se prendre 30000 € passé par tout, 15000 ou meme 10000 par mois devrait suffir , yen a un paquet la d'économie a réaliser

  • M7403983 le mardi 18 nov 2014 à 22:49

    Le miteux, c'était une autre époque, il avait encore un peu de classe et il y avait aussi des fonds de tiroir à gratter !!!! Mais maintenant, 14 ans de miteux à gratter les fonds de tiroir + 12 ans de chichi dont ( 5 ans de cohabitation), suivis de 5ans de crises "d'hémorroïdes" et de "torticolis" cuisinés façon Sarko, le P'tit chef Hollande n'est pas prêt de nous trouver la recette !!!!!!!