Emmanuel Macron promet le secret des sources journalistiques

le
0
MACRON PROMET LE SECRET DES SOURCES JOURNALISTIQUES
MACRON PROMET LE SECRET DES SOURCES JOURNALISTIQUES

PARIS (Reuters) - Face aux craintes de la presse sur l'instauration d'un "secret des affaires" susceptible de brider son travail, Emmanuel Macron a promis jeudi d'amender son projet de loi et confirmé qu'un futur texte protégerait les sources journalistiques.

Des dizaines de sociétés de journalistes, agences de presse et sociétés de production ont dénoncé une "nouvelle arme de dissuasion massive contre le journalisme" créée par amendement dans le projet de loi du ministre de l'Economie.

"La liberté de la presse est essentielle", a dit Emmanuel Macron lors de ses voeux à la presse. "En aucune façon le texte que je porte n'a cherché à restreindre la liberté de la presse."

Sur le plan du droit civil, le texte en cours d'examen à l'Assemblée nationale définit des exceptions pour les syndicats, les lanceurs d'alerte et les journalistes, a-t-il dit.

Quant au plan pénal, "plusieurs amendements seront apportés", avec quatre précisions.

"La responsabilité des lanceurs d'alerte ne pourra être engagée", a dit Emmanuel Macron, les syndicats ne pourront être déclarés responsables d'une atteinte au secret et il sera explicitement prévu que "le délit n'est pas applicable dès lors qu'il s'agit de la liberté d'expression et de la liberté d'information, et donc pas applicable aux journalistes".

L'entreprise devra par ailleurs elle-même classifier les informations à protéger, avec un "marquage", pour que les informations ne soient plus considérées secrètes par défaut.

Lors de l'examen en commission spéciale à l'Assemblée, le texte avait été amendé pour instaurer ce secret des affaires, une disposition visant à lutter contre l'espionnage industriel.

"Nous avons un problème de secret des affaires", a poursuivi Emmanuel Macron, en évoquant des classements internationaux. "Nous sommes défaillants à beaucoup d'égards : nos entreprises se font espionner plus facilement que les autres, protègent moins facilement certaines données essentielles."

D'autre part, a ajouté Emmanuel Macron, "la protection des sources ira jusqu'à son terme parce que c'est un engagement et en effet ce texte chemine".

François Hollande a indiqué la semaine passée qu'un texte renforçant la protection du secret des sources des journalistes, une de ses promesses de la campagne présidentielle de 2012, serait présenté cette année au Parlement.

(Jean-Baptiste Vey et Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant