Emmanuel Macron privé de chauffeur

le
6
Emmanuel Macron quitte l'Élysée, le 3 septembre 2014.
Emmanuel Macron quitte l'Élysée, le 3 septembre 2014.

Contrairement aux idées reçues, les locataires de Matignon ne sont pas (toujours) au-dessus des lois. Alors que Thomas Thévenoud vient d'être débarqué du gouvernement pour ses déboires fiscaux, c'est cette fois le chauffeur d'Emmanuel Macron qui a dû faire amende honorable, révèle Le Parisien.Alors qu'Emmanuel Macron se rendait mardi dans la Manche pour sa première visite officielle, Bercy a dû faire appel en urgence à un chauffeur remplaçant, l'un de ses collègues étant indisponible en raison d'un accident. Est-ce l'excitation de transporter le nouveau ministre de l'Économie pour son premier déplacement qui a joué ? Toujours est-il que le conducteur n'a pas contrôlé de très près son compteur de vitesse.Aucun passe-droitLe chauffeur a en effet été contrôlé à plus de 200 km/h sur l'autoroute alors qu'il roulait en direction de Saint-Lô... Résultat : privé de permis, il a dû repartir à pied tandis que son "illustre passager" est rentré à Paris dans une voiture de la préfecture.Une sentence considérée comme injuste par les collègues du chauffeur incriminé. Une source dans l'entourage du ministre de l'Économie invoque notamment le fait que ce dernier s'est présenté, au départ de Paris, avec un retard conséquent. "Avant que ce chauffeur ne puisse partir de Paris, il a fallu attendre quarante minutes, précise-t-on dans l'entourage du ministre. Et avec ce retard, personne n'a pris conscience qu'il ne pouvait donc pas...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.

Avertissement

Une erreur est survenue, merci de re-essayer ultérieurement.