Emmanuel Macron monte au créneau concernant la rémunération de Carlos Ghosn

le
1

(AOF) - La pression monte sur Carlos Ghosn. Lors de la séance des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, Emmanuel Macron a estimé que le passage en force du conseil d'administration du constructeur automobile concernant la rémunération de son PDG constituait un dysfonctionnement en matière de gouvernance. Alors que l'assemblée générale de Renault avait voté à 54% contre la rémunération de 7,2 millions d'euros de Carlos Ghosn pour 2015, le conseil d'administration l'a confirmée, provoquant ainsi la controverse.

Le ministre de l'Economie a demandé à Carlos Ghosn et à son conseil d'administration que les conséquences de ce vote soient prises en compte dans la rémunération 2016. Faute de quoi, l'Etat, premier actionnaire de Renault avec 19,74% du capital, serait contraint de légiférer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M951753 il y a 7 mois

    Et les actionnaires !! Franchement aucun respect aucune éthique... Ça fait de la peine.... Merci M Macron