Emmanuel Macron : "Je me devais de prendre la mer"

le
0
Emmanuel Macron et Michel Sapin, lors de la passation des pouvoirs, le mercredi 31 août 2016. 
Emmanuel Macron et Michel Sapin, lors de la passation des pouvoirs, le mercredi 31 août 2016. 

La passation des pouvoirs entre Emmanuel Macron et Michel Sapin a eu lieu mercredi matin à 9 heures. « Je me devais de prendre la mer dans une embarcation plus frêle, mais avec un cap et une volonté de prendre ce risque », a dit Emmanuel Macron. Le désormais ex-ministre de l'Économie a longuement remercié ses équipes et vanté son bilan, après deux années passées à Bercy. Il a usé tout au long de son discours d'une métaphore filée sur la mer, paraphrasant Marcel Pagnol : « Si vous voulez aller sur la mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n'achetez pas un bateau : achetez une île ! »

Un Michel Sapin gouailleur lui a répondu, évoquant des « tempêtes et des clapotis qu'il faut surmonter ». Le ministre des Finances, aujourd'hui seul maître à Bercy, a dit regretter le départ de son collègue. « Je ne sais pas pourquoi, j'ai le sentiment qu'on continuera à parler de toi. J'ai la conviction que ce sera pour l'intérêt général », lui a-t-il lancé. Avant de conclure : « Bonne chance Emmanuel, je souhaite que le bonne chance pour toi soit une bonne chance pour nous tous... » Une allusion à peine voilée aux ambitions personnelles du trublion, qui pourrait s'affranchir des primaires à gauche pour se lancer seul dans la course à la présidentielle.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant