Emmanuel Macron : étoile montante ou filante ?

le
0
Bain de foule d'Emmanuel Macron.
Bain de foule d'Emmanuel Macron.

Les deux scènes ont vingt-trois ans d'écart. Sur la première, tournée par un amateur, on voit un lycéen, pas totalement dégrossi, costumé et maquillé, récitant son texte, déjà charismatique et éloquent. Il joue un épouvantail (cela ne s'invente pas !). Dans la seconde, filmée par des moyens professionnels, le costume a changé. C'est un ministre-candidat qui répète son grand soir : il va défier le président de la République. Ce soir d'avril 2016, à Amiens, Emmanuel Macron soigne ses effets, module sa voix, change de rythme. Et se lance, implicitement, dans la course à la présidentielle. Déjà présente en 1993, Brigitte, la professeur de théâtre devenue épouse-conseillère du candidat, supervise, donne son avis, assiste à la mue.

France 3 revient ce soir sur le parcours d'Emmanuel Macron. Ou comment le plus proche conseiller de François Hollande a gravi les échelons aussi rapidement. Comment il est passé du « Mozart de la finance » à Brutus. Du lycée jésuite de la Providence à Amiens au lancement de son mouvement En Marche !, Pierre Hurel cherche à comprendre le « météore » Macron au-delà de la « belle gueule et des sondages ». Pour lui, l'ancien ministre est un « miroir de notre époque », mélange d'« idéalisme et de transgressions ».

Patient en amour, rapide en politique

La première transgression date de l'adolescence, quand le lycéen...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant