Emissions-La Renault Espace 5 et l'Opel Safira épinglées-presse

le
1
    PARIS, 19 janvier (Reuters) - La commission mise en place 
par le ministère du Développement durable suite au scandale 
Volkswagen  VOWG_p.DE  pour tester les niveaux d'émissions des 
constructeurs a pointé la Renault Espace 5 et l'Opel Safira 
comme ne respectant pas les normes, écrit mardi le quotidien Les 
Echos.  
    "Dans le cas de Renault, le décalage d'émissions est 
particulièrement élevé, allant jusqu'à plus de 10 fois en 
conduite sur route", rapporte le journal qui ne cite pas ses 
sources. 
    Renault a essuyé jeudi un coup de tabac à la nouvelle de 
perquisitions de la Direction de la concurrence sur trois de ses 
sites.   
    Si l'enquête n'établit pas l'existence de logiciels de 
fraude sur les véhicules du constructeur français, la ministre 
de l'Environnement Ségolène Royal a cependant confirmé des 
dépassements de normes chez Renault.  
    Des représentants de Renault  RENA.PA  ont été entendus 
lundi par cette commission ministérielle chargée de vérifier les 
émissions polluantes réelles des véhicules circulant en France. 
  
    Trois constructeurs automobiles étrangers seront à leur tour 
entendus dans les prochains jours par la commission Royal pour 
s'expliquer sur des irrégularités relevées lors des premiers 
tests sur les émissions polluantes, a indiqué lundi une source 
du ministère de l'Ecologie.   
 
 (Julien Ponthus, édité par Myriam Rivet) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dopixi il y a 11 mois

    Deux véhicules à Cx élevé et à cylindrée plutôt élevée par rapport à la moyenne, pas étonnant sachant que les normes se basent sur un véhicule stationnaire (pas d'impact du Cx) et sont absolues (et non pas /cm3): un moteur de monospace qui, sur banc, la respecte tout juste, sera en dépassement important en conditions réelles. On le savait déjà.