Emirates réclame la desserte d'une nouvelle ville en France

le
0
La compagnie de Dubaï fait valoir sa contribution à la vie économique française grâce aux achats d'Airbus et au tourisme qu'elle génère en province.

Emirates, la compagnie de Dubaï, n'a pas réussi à obtenir les nouveaux droits de trafic qui lui permettraient d'accroître le nombre d'avions qu'elle fait atterrir en France, selon Thierry de Bailleul, le nouveau directeur général d'Emirates en France.

Actuellement, la compagnie aérienne compte 32 fréquences hebdomadaires depuis Dubaï vers Paris, Lyon et Nice. Mais ses dirigeants souhaiteraient ajouter une nouvelle ville de province à leur portefeuille de destinations françaises: Toulouse, Bordeaux ou Marseille. Les négociations bilatérales entre les gouvernements des deux pays, la France et les Émirats arabes unis, n'ont visiblement pas porté leurs fruits. La compagnie du Golfe, dont la concurrence éprouve les grandes compagnies européennes, continue à susciter de nombreuses critiques en France.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant