Emiliano Sala s'impose comme une évidence

le
0

Emiliano Sala a offert la victoire à Nantes contre Angers dimanche (2-0) avec un doublé permettant à son équipe d'enchaîner un neuvième match sans défaite à domicile. L'attaquant argentin s'impose comme la pointe qu'il faut au FCN.

Il n’y a plus vraiment débat. En concurrence avec Kolbeinn Sigthorsson pour une place à la pointe de l’attaque nantaise, Emiliano Sala a encore marqué des points dimanche. D’un doublé, son deuxième en L1 après celui inscrit avec Caen face à Lens en février 2015, il a offert la victoire aux Canaris contre Angers (2-0) dans un deuxième derby en huit jours pour son équipe. Une histoire de revanche. « C’est une soirée parfaite personnellement et collectivement, a souligné l’attaquant argentin après la rencontre. Après le match à Rennes (4-1), on devait quelque chose à nos supporters et au club. Gagner ce derby ici, c’était très important. » « C'est une bonne après-midi, on avance, on reste collés aux équipes de tête et le contenu est bon, a enchaîné Michel Der Zakarian. On avait pris deux grosses claques, en Coupe de France et à Rennes, on a rectifié le tir à Bastia et aujourd'hui. On a retrouvé de la fraîcheur pour faire du jeu et transpercer cette équipe compacte et athlétique d'Angers. »

Impliqué sur six des huit derniers buts nantais

Ultra-réaliste, avec deux buts sur autant de tirs cadrés, Sala a répondu au défi imposé par la défense du SCO. Il s’est joué de Romain Thomas sur l’ouverture du score, puis d’Ismaël Traoré sur sa deuxième réalisation. « On a eu des occasions en première période mais on est tombés sur un très bon gardien, a indiqué Sala. On a continué à pousser en seconde, à créer des espaces. Dès qu’on a ouvert le score, c’était plus facile de trouver les joueurs entre les lignes et de prendre les espaces. » Impliqué sur six des huit derniers buts de Nantes en L1 (quatre buts, deux passes décisives), l’ancien Bordelais en est désormais à six réalisations en championnat, soit son exercice le plus prolifique dans l’élite. Le meilleur buteur de son club lui permet ainsi de rester au contact des places européennes. Après neuf matchs sans défaite à domicile, sa meilleure série depuis décembre 2004-avril 2005, le FCN pointe même à deux points du quatrième. Le quatrième justement, c’est l’OL, que les Nantais affronteront samedi prochain dans le Rhône. De quoi leur donner des idées.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant