Emeutes en Inde : le bilan s'aggrave à 19 morts, un accord finalement trouvé

le
0
Emeutes en Inde : le bilan s'aggrave à 19 morts, un accord finalement trouvé
Emeutes en Inde : le bilan s'aggrave à 19 morts, un accord finalement trouvé

Après trois jours de violences meurtrières, la situation s'est toutefois apaisée. Le bilan des émeutes liées au système de castes dans le Nord de l'Inde s'est aggravé à 19 morts et 200 blessés, a déclaré ce lundi un responsable du gouvernement local. Dans le même temps, les manifestants ont annoncé avoir trouvé un accord. 

Les membres de la caste influente des Jats manifestaient depuis vendredi afin d'exiger des quotas pour des emplois dans la fonction publique ainsi que des places dans les universités pour leurs enfants. Le gouvernement de cet Etat septentrional a accepté dimanche d'accorder des quotas aux Jats en matière d'emploi public et de places à l'université.

«Nous avons accepté la proposition du gouvernement» de l'Etat de Haryana «et nous sommes en train de consulter d'autres dirigeants (de la caste) des Jat pour parvenir à un consensus sur un appel à arrêter l'agitation aujourd'hui», a déclaré ce lundi Yashpal Malik, qui dirige un groupe d'organisations représentatives de cette communauté.

Les Jats représentent 29% de la population de l'Etat

Le couvre-feu imposé depuis que les violences ont éclaté vendredi dans l'Etat de Haryana lors de manifestations de membres de la caste des Jats, a été levé dans certains endroits, d'après les autorités. «Il y a eu quelques affrontements dans certaines parties du district de Bhiwani durant la nuit et le couvre-feu y est toujours en place, mais le couvre-feu a été levé dans d'autres districts», a déclaré un haut responsable au ministère de l'Intérieur de l'Etat de Haryana.

La crise a des répercussions à New Delhi, dont le ravitaillement en eau a été perturbé, des manifestants ayant provoqué la fermeture des vannes d'un canal qui alimente les centrales de traitement des eaux de la capitale indienne. Ce canal a été rouvert et l'approvisionnement de la capitale n'est plus menacé, a déclaré le responsable du ministre de l'Intérieur.

Les Jats ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant