Émeutes de Londres : la police britannique mise en cause

le
0
La lenteur et la passivité des forces de l'ordre auraient encouragé la propagation des émeutes urbaines au Royaume-Uni l'été dernier, selon un rapport d'une commission d'enquête sur les événements.

La faiblesse de la police britannique a contribué à l'explosion des violences lors des émeutes du début du mois d'août. «Les images de policiers immobiles en retrait ont donné l'impression qu'il était possible de les défier à d'autres endroits. Certains sont venus tester la réaction de la police», commente Darra Singh, président de la commission d'enquête indépendante intitulée «Les émeutes, les communautés et les victimes» qui a rendu un rapport provisoire lundi.

Les incidents ont débuté le soir du 6 août, à Tottenham, un quartier du nord de Londres, deux jours après la mort d'un habitant, Mark Duggan, tué par la police. Les premières émeutes «ont été déclenchées par la façon dont la police a traité la mort de Mark Duggan et en particulier la communication avec la famille», souligne le rapport. Alors que sa famille s'était rendue au commissariat pour demander des explications, l'absence de réponse de la police a provoqué la colère de la foule, d

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant