Emeutes anti-Chine au Vietnam : un mort et des dizaines de blessés

le
0
Emeutes anti-Chine au Vietnam : un mort et des dizaines de blessés
Emeutes anti-Chine au Vietnam : un mort et des dizaines de blessés

Les violences contre les intérêts chinois s'aggravent au Vietnam. Manifestations, usines attaquées, agressions d'expatriés chinois : 22 des 63 provinces vietnamiennes sont touchées par cette flambée de violence. L'agence Reuters parle même d'une vingtaine de personnes tuées dans des affrontements entre Vietnamiens et Chinois.

Les dernières émeutes se sont produites dans le centre du Vietnam, dans la province de Ha Tinh, à quelque 500 kilomètres de Hanoï, la capitale. Après le pillage de parcs industriels dans le sud, c'est une aciérie du groupe taïwanais Formosa qui a été prise pour cible par la vindicte populaire dans la nuit de mercredi à jeudi.

«Un employé chinois a été tué», a déclaré un responsable local, Dang Quoc Khanh, ajoutant que trois bâtiments hébergeant les ouvriers chinois avaient été incendiés sur le site. Au moins 149 personnes ont été blessées, selon les autorités, qui précisent que 76 personnes ont été interpellées. «Les émeutiers sont partis, mais nous avons tous peur qu'ils reviennent», s'inquiétait un diplomate taïwanais, Huang Chih-peng.

Des manifestants anti-chinois avaient déjà incendié mardi plus de dix usines dans des parcs industriels de la région de Ho Chi Minh-Ville, l'ex-Saïgon, capitale économique vietnamienne, dans le sud.

VIDEO. Violences anti-chinoises au Vietnam

«Jusqu'à présent, nous avons perdu tout contact avec environ dix de nos employés, et 55 autres ont été blessés», indique à l'agence officielle Chine nouvelle un représentant de la firme la plus durement visée, China 19th Metallurgical Corporation. Un docteur de la province de Ha Tinh, intrerrogé par Reuters, parle de 5 Vietnamiens morts et de 16 autres victimes «décrites comme chinoises».

A l'origine de ces émeutes, qui ont débuté mardi dans le sud du Vietnam, le déploiement par Pékin d'une plateforme pétrolière dans des eaux disputées avec Hanoï. Le différend territorial est ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant